L’émergence prochaine de l’internet quantique

L’internet actuel est, malheureusement, connu pour ses défauts et ses lacunes. Cela se manifeste par la perte dans le cloud et le vol de données orchestré par les pirates informatiques. On remarque également des failles de sécurité dans les systèmes de communication.

Ces principaux problèmes ont amené les chercheurs et les gouvernements à chercher une solution plus fiable, d’où la conception et l’exploitation des réseaux quantiques. Si ce projet se concrétise, les possibilités issues de l’internet quantique seront infinies.

Les caractéristiques d’une infrastructure quantique

infrastructure quantique

Pour faire simple, une information classique se présente par des bits de valeur 0 ou 1. Par contre, une information quantique emploie des bits quantiques, ou qubits, dont la valeur peut se superposer simultanément en 0 et 1.

La particularité des qubits est leur aptitude à être codé, que cela soit dans les états de spin d’électrons, de noyaux atomiques ou dans les états de polarisation d’un photon.

Avec un réseau équipé de cette architecture complète, les données peuvent être créées, stockées et déplacées aisément sans subir les contraintes du réseau classique. Cette nouvelle infrastructure numérique offrirait une grande puissance de calcul, un niveau élevé de protection des données et de confidentialité.

Selon le chercheur à l’université de Delft, Ronald Hanson, « la principale caractéristique d’un réseau quantique est que vous envoyez des informations quantiques au lieu d’informations classiques ».

L’alliance européenne pour l’internet quantique a créé une équipe de chercheurs, menée par le scientifique Ben Lanyon afin de créer ce réseau quantique. Pour cela, il faut une mise en place d’un réseau quantique utilisant une fibre optique standard pouvant relier 3 appareils sur une distance de 50 à 100 km.

Selon le chef d’équipe, ce premier objectif ne sera atteint que dans les cinq prochaines années.

Le Quantum Key Distribution (QKD)

Le Quantum Key Distribution (QKD)

« Le QKD est une application dans laquelle les qubits sont utilisés pour créer des clés secrètes, c’est-à-dire des chaînes aléatoires de 0 et 1 qui servent à coder des informations classiques ».

Cette application présente deux acteurs appelés Alice et Bob. Dans le QKD, c’est Alice qui envoie des qubits à Bob.

Ensuite, ces deux acteurs vont se transmettre des données sur un canal public afin de déterminer la nature des mesures et partager les valeurs en qubits. Ils pourront également employer ces valeurs privées dans la création d’une clé secrète afin de chiffrer les messages classiques.

Ainsi, si un individu intercepte les qubits, Alice et Bob le sauront. Ils feront disparaître les qubits et recommenceront à se transmettre des données jusqu’à ce que l’intrus quitte le canal quantique.

En ce moment, des essais sur des plateformes utilisant le réseau quantique sont en cours. Cependant, la réalisation complète de cette infrastructure numérique est encore très loin.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.